Habitations sociales

Construction de nouvelles habitations sociales à la cité "Jardin du Fief"

habitations.jpgConstruction de nouvelles habitations sociales à la Cité "Jardin du Fief".  Dans le cadre de l’ancrage communal du logement (Programme
communal en matière de logement 2009-2010), notre commune a introduit un projet de construction de nouveaux logements sociaux en collaboration avec l’ISSH (anciennement "société d’habitations sociales de Binche et environs"). Celui-ci a reçu l’approbation de la Région wallonne et un subside pour la construction de 12 nouvelles habitations sociales à la Cité du Fief à Anderlues.  Le montant investi par maison est d’environ 110.000 euros, ce qui représente un investissement total pour notre commune de 1.300.000 euros.  C’est en sa qualité d’administrateur au sein de cette société d’habitations sociales que le Bourgmestre, Philippe TISON, a mis ce projet en avant : « Il s’agissait d’une priorité pour Anderlues et j’ai défendu avec vigueur l’implantation de ces nouvelles habitations sur le territoire de ma commune. La demande en logements sociaux étant très importante, il était primordial que les investissements publics puissent être affectés à très court terme là où la demande était la plus forte. Je suis régulièrement sollicité et ému par la détresse de mes concitoyens qui peinent à trouver un logement et qui se retrouvent dans des situations souvent dramatiques. Ce projet permettra d’accueillir et de reloger plusieurs familles. »  A ce jour la procédure de désignation de l’auteur de projet à permis de désigner l’architecte Pascal BILOS d’Anderlues. Celui-ci a déposé la demande de permis d’urbanisme auprès de la Région wallonne et dès approbation de celle-ci, les travaux seront mis en oeuvre.
Par ailleurs, souligne le Bourgmestre, « nous avons dégagé des opportunités afin de permettre la réalisation d’habitations moyennes
ou d’immeubles de 4 à 6 appartements qui seront mis en location par la commune. Nous resterons dorénavant attentifs à toutes les possibilités foncières qui s’offriront à nous. Notre intention est clairement de créer du logement public communal à destination des moins nantis et des ménages moyens au sein d’un habitat existant afin d’assurer une réelle mixité sociale. ».

Actions sur le document