Les missions du C.P.A.S.

  1. Le CPAS remplit sa mission en suivant les méthodes de travail social les plus adaptées et dans le respect des convictions idéologiques, philosophiques ou religieuses des intéressés.
  2. L'intervention du centre est, s'il est nécessaire, précédée d'une enquête sociale se terminant par un diagnostic précis sur l'existence et l'étendue du besoin d'aide et proposant les moyens les plus appropriés d'y faire face.
  3. Le centre fournit tous les conseils et renseignements utiles et effectue les démarches de nature à procurer aux intéressés tous les droits et avantages auxquels ils peuvent prétendre dans le cadre de la législation belge ou étrangère.
  4. Il accorde l'aide matérielle sous la forme la plus appropriée. L'aide matérielle peut être accordée de différentes façons. Soit en éxecution de la loi du 26/05/2002 instituant le droit à un revenu d'intégration, soit sous la forme d'une aide librement accordée par la centre, soit enfin à titre d'avances sur prestations sociales dues en attendant leur octroi régulier. L'aide matérielle peut également être fournie sous la forme d'un placement dans un établissement. L'aide financière peut être liée à l'acceptation et au suivi d'un contrat individualisé d'intégration sociale.
  5. Il assure, en respectant le libre choix de l'intéressé, la guidance psychosociale, morale ou éducative nécessaire à la personne aidée pour lui permettre de vaincre elle-même progressivement ses difficultés. Il tient compte de la guidance déjà effectuée et de la possibilité de faire continuer celle-ci par un autre Centre ou service auquel l'intéressé a déjà confiance. L'aide ne doit pas toujours être matérielle. L'aide psychosociale ou morale doit être basée sur l'action personnelle de la personne aidée. Il s'agit notamment d'aider la famille ou l'individu dans la gestion du budget familial, l'éducation des enfants, lors de la survenance de périodes de crise ou de situation de conflit.
  6. Si la personne aidée n'est pas assurée contre la maladie et l'invalidité, il l'affilie à un organisme assureur choisi par elle et, à défaut de ce choix, à la Caisse auxiliaire d'assurance maladie invalidité. Il exige, dans la mesure du possible, une contribution financière de l'intéressé.
  7. Le CPAS peut créer, là où cela se révèle nécessaire et, le cas échéant, dans le cadre d'une programmation existante, des établissements ou services à caractère social, curatif ou préventif, les étendre et les gérer.
  8. Lorsqu'une personne doit justifier d'une période de travail pour obtenir le bénéfice complet de certaines allocations sociales, le CPAS prend toutes les dispositions de manière à lui procurer un emploi. Le cas échéant, il fournit cette forme d'aide sociale en agissant lui-même comme employeur pour la période visée.
  9. Le Centre prend toutes les initiatives nécessaires en vue d'informer le public sur les différentes formes d'aide sociale qu'il octroie et en fait rapport annuellement dans sa note de gestion.
Actions sur le document